Ensemble de réformes économiques annoncé par le président turc

Le président turc Recep Tayyip Erdogan annonce de nouvelles réformes économiques, visant à devenir parmi les dix plus grandes économies du monde.

Ensemble de réformes économiques annoncé par le président turc
3,553
2021-03-15 Date de dernière mise à jour 2021-03-18

Ensemble de réformes économiques annoncé par le président turc

Le président turc déclare des réformes économiques, lors de la cérémonie, pourque l’économie turque connaisse un nouveau record, et devienne parmi les plus grandes du monde.

Erdogan annonce un ensemble de réformes de l'économie turque 2021

Erdogan déclare que le gouvernement fournit au peuple turc cet ensemble pour encourager le secteur privé et contrôler le secteur public, en notant que le gouvernement, tout en renforçant les points forts de l'économie turque, fournit également des solutions réalistes et efficaces aux domaines faibles.

En soulignant que le gouvernement turc, grâce à cet ensemble, améliore la production nationale, contribue à stabiliser l'économie et augmente les investissements compétitifs qui en font la base de la productivité.

"Nous concentrons sur les domaines des finances publiques, de l'inflation, du secteur financier, du déficit du compte courant et de l'emploi pour réaliser une stabilité économique" déclare-t-il.

Créer une structure plus forte face aux risques

  • Créer une structure budgétaire plus forte face aux risques.
  • Mettre en œuvre de nouvelles politiques du secteur public et des partenariats entre le secteur public-privé.
  • Surmonter les problèmes fiscaux auxquels les investisseurs internationaux sont confrontés.
  • Lutter contre l'inflation et la réduire
  • Accroître la transparence et la responsabilité tout en élargissant le droit au débat parlementaire sur le budget.

Grâce à la mise en œuvre de ces nouvelles politiques, en plus de prendre des mesures supplémentaires pour réaliser des réformes économiques dans le cadre de la constitution, la stabilité et la sécurité seront répandues dans tout le pays.

Erdogan exprime sa confiance que ces réformes économiques conduisent en toute sécurité la Turquie vers l'avenir, et que le but de ces réformes est le développement de l'économie, sur la base de l'investissement, de la production, de l'emploi et des exportations.

L'économie turque

But, c’est une économie national record

"Nous augmenterons la croissance potentielle en élevant la productivité afin de réaliser une économie nationale qui réduise l’importation, et connaît de nouveaux records d'exportations, avec une production à valeur ajoutée, en renforçant l'économie réelle’’ ajoute-t-il.

"Pour cela, nous mettrons en œuvre de nouvelles politiques qui contrôlent les dépenses gouvernementales, la gestion de la dette publique, les amendements fiscaux, les appels d'offres publics, les partenariats public-privé et les entreprises publiques" souligne-t-il.

"Au première phase de la mise en œuvre de ces réformes, les capitaux circulants seront revus et fermés les inefficaces, puis inclus les efficaces progressivement dans le budget général sous le contrôle du Parlement.

Dans la 2ième phase, les applications des comptes spéciaux effectuées en dehors du budget, seront limitées aux demandes urgentes et obligatoires, puis ceux qui ne remplissent pas ces critères seront progressivement supprimées. Donc, on va renforcer le principe d'unité du budget’’ dit-il.

Erdogan souligne la nécessité de publier le rapport financier public tous les trois mois (trimestre), car ce rapport inclura le résultat du budget, les développements politiques et les objectifs, afin d'augmenter la transparence.

شقق للبيع بالتقسيط فرنسي شقق للبيع بالتقسيط فرنسي

Exonérations fiscales inclues dans ces réformes économiques

Erdogan souligne l’importance d’utiliser les billets de banque en livres turques en crédit, et que la discipline financière basée sur la confiance et la stabilité est la priorité absolue du Gouvernement dans l’avenir, et depuis 18 ans.

L’utilisation des billets en livres tuques, c’est pour réduire la dette en devises étrangères, afin de diminuer la sensibilité de la dette aux chocs extérieurs.

En plus, les exonérations fiscales pour les propriétaires de petites entreprises, et le lancement de l'application du service fiscal électronique 24h/ 24, pour payer les impôts électroniquement.

Erdogan indique que le Gouvernement turc est déterminé à réaliser un nouveau succès grâce aux réformes fiscales pour diminuer le déficit budgétaire, baissé de 4,3% à 3,5% cette année, sans compromettre la discipline budgétaire.

l'économie en Turquie

Assurer la stabilité financière et développer le secteur financier

Erdogan exprime qu’il faut assurer la stabilité financière et le développement du secteur du financement, tout en affirmant l'intention du Gouvernement de mettre en place un mécanisme d'arbitrage de cofinancement, conformément aux normes internationales.

Erdogan souligne l’importance de prendre des mesures afin de développer l'infrastructure institutionnelle du secteur du financement et de créer l'infrastructure économique, technologique et juridique pour les monnaies numériques.

En outre, il promet que la relation entre les banques et leurs clients serait plus transparente en établissant un mécanisme de surveillance qui protège le consommateur.

Erdogan révèle l'intention du Gouvernement turc de mettre en œuvre certains plans qui contribuent à la mise en place de deux nouvelles structures, pour surveiller et gérer tous les progrès de l'économie. Dans le premier plan, créer un conseil de coordination économique sous la direction du Vice-président, tandis que le second, former un comité de stabilité financière sous l'administration du ministère du Trésor et des Finances.

A travers ces deux structures, le Gouvernement va renforcer les mécanismes de communication, en augmentant la transparence, la prévisibilité et la coordination des politiques économiques et financières.

Mettre en place d'un centre logistique à l’étranger afin de renforcer l’exportation

Erdogan affirme l'intention de créer une administration de l’industrie sanitaire, affiliée à la présidence, pour développer des industries de la santé innovantes et fortes.

Grâce à laquelle, de nombreux besoins stratégiques seront produites et développées nationalement de manière compétitive, comme les médicaments et les vaccins, les dispositifs médicaux et les produits biotechnologiques.

En plus, le Gouvernement va créer un centre logistique à l’étranger pour renforcer l'exportation vers les marchés mondiaux plus rapidement et à moindre coût. Ainsi qu’il vise à renforcer les conditions de l'expérience professionnelle dans la nomination des postes gouvernementaux de haut rang, afin d'accroître la confiance dans l'administration publique et d'améliorer la qualité des décisions prises.

Erdogan affirme que ces réformes économiques et la feuille de route pour les droits de l'homme annoncées la semaine dernière sont considérées comme des étapes importantes pour réaliser les objectifs de la Turquie.

"Ces réformes ne sont pas les premières et ne seront pas les dernières. Nous continuerons à prendre les mesures nécessaires selon les conditions de notre pays, du monde, et l’ambition de notre peuple. " dit-il.

Aucune paix mondiale sera réalisée sans une distribution équitable du vaccin de Covid-19

Parlant des effets de la pandémie de Covid-19 paralysant le monde entier, Erdogan indique que le virus est devenu un test pour l'infrastructure solide établie par le Gouvernement turc depuis 18 ans. En ajoutant que la Turquie peut surmonter les difficultés avec un grand succès dans tous les domaines, comme la santé, la production, la sécurité et la solidarité sociale.

Erdogan souligne que la Turquie était capable de gérer la crise de manière positive, tandis que les pays avancés ou en développement souffraient des crises économiques. En fait, l'économie mondiale subit une récession de 3,5% en 2020, ainsi que les investissements internationaux directs sont diminués de 42% et le commerce mondial de 10%.

En plus, la dette mondiale connaît également des records en atteignant à 282 000 milliards de dollars. Les prix des produits alimentaires atteignent des records ces neuf dernières années.

‘’Il y a plus de 100 pays qui ne pourraient pas procurer le vaccin à leur peuple. Alors, c'est un modèle clair de l’inégalité entre les peuples et de l’injustice’’ dit-il.

"Les riches et les propriétaires de grandes économies dans le monde entier ne peuvent ni bénéficier de la stabilité ni vivre en paix, sauf si les vaccins et les médicaments seront suffisamment fournis à tous les pays, puisque 85 des pays pauvres ne pourront pas obtenir le vaccin avant 2023 " ajoute-t-il.

الجنسية التركية فرنسي الجنسية التركية فرنسي

Turquie en deuxième position, après la Chine, au sein du G20 en matière de développement économique

Erdogan salue le grand rôle joué par le Gouvernement turc dans le soutien de tout le peuple face à la pandémie de Covid-19, en aidant tous les nécessiteux en élargissant les systèmes de soutien social et accélérant leurs démarches grâce à l’infrastructure solide de santé et au système de sécurité sociale qui inclut tout le monde.

Erdogan ajoute également que la Turquie réalise une croissance économique de 1,8% en 2020 grâce aux efforts ces des dernières années, malgré les effets négatifs du virus. Donc, la Turquie devient le deuxième pays après la Chine au sein du G20 qui peut développer son économie réellement.

Erdogan souligne que le gouvernement présentera un nouveau type de soutien, le soutien supplémentaire pour financer l'emploi, afin de diminuer les effets négatifs causés par la propagation de la pandémie dans le marché du travail.

économie turque 2021


Edité par Imtilak Immobilier ©

Source : Agence Anadolu

Avez-vous aimé notre sujet ? Partagez-le

 

Nous avons choisi pour vous
Croissance triple de l'économie turque au deuxième trimestre 2021par rapport au premier

Selon l’Institut turc des statistiques, ce deuxième trimestre 2021, l'économie turque connaît une reprise remarquable de...

2021-09-01
798
L'International Holding Company d'Abu Dhabi se prépare à investir en Turquie

Selon son PDG, l’International Holding Company d'Abu Dhabi cherche des opportunités d'investissement en Turquie, dans le...

2021-08-26
1,097

Politique de confidentialité

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur. Vous pouvez consulter le fonctionnement détaillé.