Qu'est-ce que le projet du gaz « Torrent Turc » ?

Après deux ans d'efforts, la diplomatie turque a réussi à signer le projet de création du gazoduc « Torrent Turc », considéré comme un tournant majeur des sources d'énergie pour la Turquie.

Qu'est-ce que le projet du gaz « Torrent Turc » ?
23,354
2016-10-24 Date de dernière mise à jour 2021-03-30

Qu'est-ce que le projet du gaz « Torrent Turc » ?

Après deux ans d'efforts diplomatiques et à la lumière des besoins ainsi que des idées de plusieurs pays, la diplomatie turque a réussi à signer le projet de création de ligne de gaz naturel, considérée comme un tournant majeur dans les sources d'énergie de la Turquie. Le projet vise à transférer du gaz de la Russie vers l'Europe via les territoires turcs. En signant l'accord, Ankara a officiellement commencé à récolter les fruits de ses efforts diplomatiques après deux ans de négociations, devenant ainsi un centre mondial du gaz naturel.

Le projet consiste en deux gazoducs pour transporter environ 31,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel, le premier fournit directement du gaz à la Turquie, alors que le deuxième transporte le gaz aux pays européens via les territoires turcs.

Convention « le Torrent turc »

L'idée du gazoduc " le Torrent turc " est née pour la première fois lorsque le président russe Vladimir Poutine a annoncé, le 25 mai 2014, que le gazoduc sud "South Stream" pour transporter du gaz vers l'Europe serait passé par un pays qui n'est pas membre de l'Union européenne. Début décembre 2014, la Russie a annoncé l'annulation du projet de gazoduc South Stream qui devait passer par la mer Noire, la Bulgarie, les républiques balkaniques, la Hongrie, l'Autriche et l'Italie. En conséquence, Moscow a décidé de mette en place les gazoducs à travers la Turquie jusqu'aux frontières avec la Grèce, et d'y établir un réservoir gazier qui vise à fournir les consommateurs dans le sud de l'Europe à une date ultérieure.

Selon le président du conseil d'administration de Gazprom, Alexei Miller, le gaz sera pompé dans le nouveau gazoduc vers l'Europe avec une capacité de 63 milliards de mètres cubes par an. Le 11 décembre, le Ministre turc de l'Énergie et des Ressources naturelles, Tanner Yildiz, a annoncé qu'Ankara et Moscou avaient convenu de renommer le nouveau projet en "Torrent Turc".  En conséquence, les deux parties ont convenu que 47 milliards de mètres cubes seraient pompés vers l'Europe, tandis que 16 milliards de mètres cubes seraient destinés à la consommation turque. Ainsi, les études techniques du projet ont commencé début février 2015.

 

Classement de l'économie turque

Le 26 juin de la même année, Gazprom a annoncé qu'elle avait achevé plusieurs études d'ingénierie pour une partie du projet, dont une partie sous la mer Noire. Toutefois, il y avait quelques différences sur les points techniques, en plus des relations financières entre la Turquie et la Russie, qui ont conduit à la suspension des travaux pendant un certain temps.

Le 2 octobre 2015, le ministre russe de l'Énergie, Alexander Novak, a affirmé dans une déclaration accordée à l’agence Anadolu qu'il y aurait un amendement au projet qui serait seulement deux pipelines, et pas quatre comme convenu précédemment, car 31,5 milliards de mètres cubes seraient pompés par an, ajoutant que le premier gazoduc du projet fournira à la Turquie une capacité de 15,75 milliards de mètres cubes par an, tandis que l'autre gazoduc alimentera le reste des pays européens.

Enfin, les deux pays ont signé

Le 31 août 2016, le Ministre turc de l'Énergie, Al-Bairaq, a tenu une réunion à huis clos avec une délégation de la société russe Gazprom, où des études techniques ont été discutées. Le 9 octobre, les gouvernements turc et russe ont signé l'accord avec succès.

 

Relations turco-russes

Par ailleurs, la Turquie est le deuxième plus grand consommateur de gaz russe après l'Allemagne, car elle importe environ 30 milliards de mètres cubes de gaz russe par an via les pipelines Blue Stream, qui passent sous l'est de la mer Noire, alors que le "pipeline occidental" traverse les républiques balkaniques.

Edité par Imtilak Immobilier ©
Avez-vous aimé notre sujet ? Partagez-le

Nous avons choisi pour vous
Relations bilatérales turco-émiraties et échanges commerciaux entre les deux pays

Une étude détaillée sur les relations turco-émiraties, les échanges commerciaux entre les deux pays, les investissements...

2021-04-05
352
Relations bilatérales turco-saoudiennes et échanges commerciaux entre les deux pays

Une étude distinguée sur les relations saoudo-turques, les échanges commerciaux, les investissements, les exportations …

2021-03-10
788
Turquie : les exportations de navires et de yachts augmentent de 22%

Les exportations de navires et d’yachts turcs ont augmenté de 22%. Par conséquent, la valeur de ces exportations a attei...

2020-04-23
7,013
Politique de confidentialité

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur. Vous pouvez consulter le fonctionnement détaillé.